Derniers sujets
» Prise de contact
Ven 31 Aoû 2018 - 12:10 par Brian Greene

» Présentation du représentant de Polis & Sophia
Dim 19 Aoû 2018 - 23:15 par Brian Greene

» Demande d'inscription
Dim 19 Aoû 2018 - 22:56 par Brian Greene

» Visite de L'Ambassadrice Principale Marii de la LED
Mer 15 Aoû 2018 - 15:23 par Marii

» Ambassade de la Ligue Eburnéenne Décanale
Dim 5 Aoû 2018 - 18:34 par Torpen

» Ambassade de la Ligue Eburnéenne Décanale
Lun 16 Juil 2018 - 21:06 par Torpen

» Arrivée du Prince Impérial Kouadio Moutawa
Mer 27 Juin 2018 - 14:00 par Kouadio Moutawa

» Agitation républicaine
Jeu 7 Juin 2018 - 22:34 par Édouard IX

» La Famille impériale
Sam 12 Mai 2018 - 21:09 par Édouard IX

» Les temps sont durs pour les corsaires
Mer 9 Mai 2018 - 23:46 par Robert de Schwartzwolf

» Pour une querelle de scientifiques
Sam 5 Mai 2018 - 8:32 par Édouard IX

» Brusque rémission
Sam 24 Fév 2018 - 22:25 par Édouard IX

» Reprise d'Avaricum
Sam 17 Fév 2018 - 0:10 par Édouard IX


Séance sur le Centuryon et Argentorate

Aller en bas

Séance sur le Centuryon et Argentorate

Message par Duc d'Épinac le Mar 1 Nov 2016 - 2:31

Contrairement aux idées reçues, le souverain avarois ne gouvernait pas ses terres par injonctions déclamées de son trône. Le droit coutumier, des institutions centenaires et la pyramide protocolaire encadraient le moindre de ses agissements tout en assurant le maintien du système impérial, une sorte de symbiose dont Edouard VII avait fait l’expérience depuis sa plus tendre enfance. L’une des particularités du gouvernement avarois se trouvait dans l’importance cardinale des conseils à partir desquels le monarque formulait ses grandes décisions. Une place de conseil assurait un immense prestige aux individus concernés et permettait d’influencer les politiques du pays comme nulle part ailleurs. Le conseiller bénéficiant des meilleures grâces impériales concentrait d’ailleurs un pouvoir dont même les plus puissants premier-ministres de l’Archipel ne disposaient pas. Cette situation s’était renforcée sous le règne du jeune souverain que l’on pensait déjà prendre le chemin d’un despotisme éclairé.

La première de ces assemblées délibératives et exécutives était sans aucun doute le Conseil d’État. Sa composition dépassait rarement une poignée de secrétaires d’états, tous prodigieusement lettrés et capables mais également très ambitieux. Au fil des ans, le Conseil d’État s’était concentré de plus en plus sur les affaires étrangères et militaires. Il se réunissait quelques fois par semaine seulement dans le somptueux Salon des Victoires ; ses discussions restaient secrètes. En cette séance de fin Octobre, l’Empereur - citant une récente lettre pétitionnaire - souhaita aborder les questions épineuses débattues par les nations à Talamanca, notamment la présence édoranaise en Centuryon. Au Palais Aragon, les huissiers annoncèrent l’arrivée au salon d’Edouard VII retournant d’une immense battue dans les forêts alentour.

_________________
Son Éxcellence Révérendissime Monseigneur Aimé-Théodore de Bellièvre-Épinac,
Grand-Trésorier du Corps des Tyrans de Gallice,
Duc d'Épinac,
Grand d'Avaricum,
Octadécaième Académicien,
Chevalier de l’Ordre de l’Annonciation.
avatar
Duc d'Épinac

Posts : 53
Join date : 24/07/2016
Location : Castillon-Villeroy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance sur le Centuryon et Argentorate

Message par Édouard IX le Mar 8 Nov 2016 - 16:52

Le monarque en tenue de cavalier s’assit sur son siège en bout de table, immédiatement imité par les membres du Conseil.

- " Mes sievrs, Novs avons reçv plvsieurs eſpîtres sollicitant Notre concovrs svr la qveſtion d’incvrsions militaires en Centvryon. Novs avons povrtant ev vent d’vn traité liant le deſtin de ce territoire avx empires belondavres & edoranais. Qv’en est-il ? "

Edouard s’était tourné vers son secrétaire d’État aux affaires étrangères.

- " Sire, les accords en qvestion partagent en effet le Centvryon en parts à pev près égales entre les devx pviſſances dv Continent Nord. Il est povrtant clair qve certains dignitaires de Talamanca se refvsent à reconnaître ce pacte svr la base de vieilles rancvnes eſprouvées contre Allancia. "

Le responsable des affaires martiales prit aussitôt à parole.

- " La meſthode vsitée, Sire, est la veſritable cavse des proteſtations internationales. Un eſtat client d’Edoran a engagé des actions belliqvevses contre le Nord Centvryon, deſbvtant son annexion par la force. La reſaction des eſtats n’avrait vraiſemblablement pas été la même si le freſmiſſement des robes diplomatiqves avait remplacé le fracas des armes. La deſliqveſcence dv Belondor sovlève de svrcroît la qvestion de la cadvcité dvdit traité. "

L’empereur retira sa paire de gants avec un soupir irrité.

- " Qve dirait l’Eſglise et qve diraient Nos svjets, dont l’affection povr les syiſtes septentrionavx est grande, si Novs devions renier vne entente souveraine entre nations ? Voilà qvi prodvirait vn dangerevx preſcèdent povr les aſpirations avaroises. "

Silencieux jusqu’à présent, le chancelier fit montre de son esprit de synthèse.

- " La preſsence d’vne flotte de Votre Majeſté av large des terres concernées ferait d’vne pierre devx covps, deſmontrant Votre attachement av maintien de la paix tovt en distribvant vivres & aſſiſtance avx populations affectées, cela sans alieſner notre dernier lien diplomatiqve avec la Grande-Alliance qve constitve l’Edoran. "

Il y eu un silence puis le souverain acquiesça.

- " Ordonnez le deſpart immeſdiat de la flottille de Porto-Vesti. Qvelles sont les nouvelles d’Argentorate ? "

_________________
Sa Majesté Impériale Édouard IX de Valois,
Empereur d'Avaricum,
Prince Souverain de Castillon,
Défenseur de la Foi,
Chef Souverain de l'Ordre de l'Annonciation,
Commandeur Suprême de l'Ordre Princier des Suppliciés de la Concorde.
avatar
Édouard IX

Posts : 60
Join date : 25/12/2014
Location : Castillon-Villeroy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance sur le Centuryon et Argentorate

Message par Duc d'Épinac le Lun 21 Nov 2016 - 20:08

Des cartes de la principauté furent dépliées devant les membres du Conseil. Les régiments et fortifications avarois étaient soigneusement dessinés, l’ensemble reflétait la précision académique avec laquelle les cartographes impériaux faisaient leur travail. Sur la partie Ouest de l’île, des commis placèrent à certains endroits des petits rectangles de bois peints en noir.

- " Ce sont là, Sire, les emplacement svpposés des campements barbares avant la cataſtrophe ayant secové les provinces occidentales. " s’exclama le responsable du portefeuille militaire " Dv pev qve nos eſclairevrs aient vu, ces lievx senſibles sont singvlièrement calmes. Les plvs grandes villes sont deſsertées & de nombrevses terres arables abandonnés. Mais sans vne exploration plvs profonde, l’eſtendue exacte de la sitvation – & natvrellement sa cavse – reſteront vn myſtère. "

Louis-Alphonse enchaîna.

- " C’est povrqvoi novs Vovs svggeſrons, Sire, de sommer des explications à l’organiſme international chargé de la crise sanitaire en Argentorate. Novs n’avons plvs gvère de nouvelles dv commiſſaire zollernois mandaté & craignons qv’il n’ait été rappelé svr le Continent Nord avec les trovpes de son eſtat. La preſsence de Vos armées est coûtevse & ne pevt dvrer eſternellement ; elle constitve vn frein à la Croisade Syiſte & à Vos ambitions coloniales. "

Les têtes poudrées hochèrent une approbation unanime et se tournèrent vers le souverain.
avatar
Duc d'Épinac

Posts : 53
Join date : 24/07/2016
Location : Castillon-Villeroy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance sur le Centuryon et Argentorate

Message par Édouard IX le Jeu 8 Déc 2016 - 2:44

L’évocation de la croisade fit l’effet d’une secousse dans l’esprit du jeune souverain. L’instruction religieuse était certes une part essentielle dans l’apprentissage des héritiers au trône, la fonction de prince se combinant à celle d’exarque, mais la piété du monarque était naturelle et profonde, tout autant que l’était d’ailleurs son intérêt pour les sciences. Les deux univers n’étaient après tout pas opposés dans la pensée syiste, bien au contraire. Achever de libérer les terres croisées relevait donc autant d’un devoir régalien que spirituel pour cet homme à l’enfance passée dans les geôles ennemies.

- " Il en sera ainſi. Novs demanderons des eſclairciſſements par l'entremise de notre pleſnipotentiaire de Talamanca. Vne fois la qveſtion argenoise bel & bien reſsolve, il sera temps povr Notre eſtat de reprendre les armes & à chacvn de remplir son devoir patriote. Novs compterons svr les eſminents membres de Notre Conseil povr se donner plvs qve jamais tovt entiers à la cavse impeſriale. "

Édouard salua les individus attablés et se releva, immédiatement suivi par l’assistance, avant de se retirer dans les galeries du palais.

_________________
Sa Majesté Impériale Édouard IX de Valois,
Empereur d'Avaricum,
Prince Souverain de Castillon,
Défenseur de la Foi,
Chef Souverain de l'Ordre de l'Annonciation,
Commandeur Suprême de l'Ordre Princier des Suppliciés de la Concorde.
avatar
Édouard IX

Posts : 60
Join date : 25/12/2014
Location : Castillon-Villeroy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance sur le Centuryon et Argentorate

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum